Aider le système immunitaire

Au cours de ces dernières décennies, les connaissances médicales au sujet de la formation et du fonctionnement du système immunitaire ont été considérablement approfondies. Grâce à une meilleure compréhension de l‘interaction entre le système immunitaire et les autres métabolismes (idem plus haut les métabolismes… tu pourrais mettre les autres fonctions essentielles ou simplement les autres systèmes (on parle de système digestif, vasculaire, respiratoire,..) du corps humain, les chercheurs ont pu établir quelles sont les maladies, de plus en plus répandues, qui sont liées au système immunitaire (les problèmes cardiaques et circulatoires, les cancers, les maladies autoimmunes, l’immunodéficience, ex. le sida, les rhumatismes, certaines maladies nerveuses, etc.). Cela explique l‘intérêt que porte la médecine aux thérapies visant à renforcer le système immunitaire.

Le système immunitaire est basé sur deux composantes principales différentes: le système spécifique et le système non-spécifique. En d‘autres termes, le système de défense non-spécifique combat de nombreux corps étrangers différents (antigènes). Les cellules du système immunitaire spécifique, au contraire, ont une mission particulière avec des informations détaillées sur un „ennemi“ bien précis.

Les composants non-spécifiques du système immunitaire sont les macrophages (phagocytes), les « natural killer cells » (NK) et les zytokines (par exemple le facteur de nécrose des tumeurs ou les interleukines). Le facteur de nécrose des tumeurs peut dissoudre les cellules tumorales. Les lymphocytes T et B, ainsi que les anticorps, qui peuvent lier des antigènes précis et les neutraliser, sont des exemples de composants spécifiques du système immunitaire. Les lymphocytes T contribuent à la défense de l‘organisme, notamment en fabriquant des interférons. Le fait de constamment solliciter le système immunitaire par une certaine quantité d‘agents pathogènes, tels des bactéries ou des virus, représente un stimulus nécessaire pour conserver une défense efficace de l‘organisme. De plus, l‘apport régulier de substances nutritives essentielles est impératif pour un fonctionnment optimal. En cas de déficit en substances nutritives, le système immunitaire n‘est plus capable d‘assumer toutes les tâches qui lui sont attribuées. Les déficits peuvent affaiblir l‘ensemble du système de défense ou certaines de ses fonctions. Un excès de substances nutritives, par exemple de matières grasses, peut également causer l‘affaiblissement et le disfonctionnment du système immunitaire. De grandes quantités de substances nutritives (les vitamines, certains oligo-éléments, etc.) peuvent,  par contre, le renforcer. Les bactéries naturelles de la flore intestinale font également office de „coéquipier“ et contribuent à son bon fonctionnement.

Le CGF aide l‘ensemble de notre système immunitaire de façon très diverses et impressionnante. Pour étudier avec plus de précision la proportion dans laquelle le CGF augmente la capacité de résistance, les chercheurs ont créé dans une expérience sur des souris, une déficience immunitaire artificielle, semblable au sida chez l‘homme. Dans de telles circonstances, d‘autres agents pathogènes, par exemple les bactéries ou les virus en général très légers, sont parvenus à affecter si gravement le système immunitaire déjà affaibli, que la mort devient inéluctable. Si par contre, ces souris recevaient de l‘extrait d‘algue CGF, le nombre et l‘activité de leurs cellules macrophages et lymphocytes T augmentaient. De plus, les différentes cytokines se multipliaient, le facteur de nécrose des tumeurs et les interférons notamment étaient fabriqués, de sorte que la durée de vie des souris était considérablement  prolongée. La chimiothérapie a souvent des effets extrêmement dévastateurs sur le système immunitaire. Cela entraîne, outre le profond sentiment de faiblesse, une réduction marquée du taux de globules blancs (leucocytes), qui a pour conséquence l‘affaiblissement du système de défense contre les bactéries et autres agents pathogènes. Les affections pulmonaires et autres infections pouvant être mortelles peuvent alors facilement se développer. Dans ce genre de situation, le CGF renforce le système immunitaire sans pour autant diminuer les effets antitumoraux de la chimiothérapie –ce qui est très important dans ce contexte! L‘étude a montré par ailleurs que les infections bactériennes dangereuses n‘avaient presque aucune chance. En outre, l‘extrait CGF s‘est révélé très efficace pour renforcer le système immunitaire même lorsqu‘une infection bactérienne s‘est déjà développé suite à une déficience immunitaire causée artificiellement.

Il agit donc en particulier sur le système immunitaire et prolonge de la sorte l‘espérance de vie.

Après avoir pris connaissance de tous les rapports et données scientifiques disponibles au sujet des effets du CGF, je peux recommander sans hésiter cet extrait nutritif naturel  en cas d‘infections, de déficiences immunitaires ou de cancer. Compléter votre alimentation de cette manière peut également vous aider si vous souffrez d‘infections chroniques. Un bon exemple serait par exemple de faire une cure dès la fin de l‘été, pendant deux à trois mois, pour s‘immuniser pendant la saison la plus sombre de l‘année.

 


Chlorella Green Gem

Chlorella BIO

Rejoignez-nous sur Facebook