La flore intestinale

Lorsque l‘on observe la flore intestinale, on distingue en général les bactéries naturelles bienfaisantes de celles qui n‘ont aucune utilité pour le fonctionnment des intestins.

Les différentes populations de bactéries bienfaisantes des intestins contribuent non seulement à la digestion des aliments mais exerce également un stimulus permanent sur les parois intestinales, c‘est-à-dire sur le système immunitaire lié aux intestins. Les Escherichia coli et autres bactéries tentent constamment de vaincre la défense intestinale et de s‘introduire dans la paroi intestinale. Cette attaque requiert outre l‘activation des processus de défense immunitaire spécifiques et non-spécifiques, une défense globale intacte qui inclut la fabrication de protéines de défense particulières, par exemple l‘IgA. Pour cette raison, un déficit de bactéries coli n‘est pas souhaitable (malgré le danger potentiel qu‘elles représentent pour l‘organisme). Une concentration suffisante de lactobacilles est fort souhaitable pour d‘autres raisons. Ceux-ci produisent de l‘acide lactique, qui contribue entre autre à une meilleure résorption des aliments et a une action bénéfique sur le milieu intestinal: les lactobacilles jouent un rôle essentiel dans l‘absorption des vitamines, des minéraux et oligo-éléments.

Les aliments probiotiques comportant différentes cultures de bactéries, exercent une influence générale favorable sur le milieu intestinal, alors que les aliments prébiotiques sont métabolisés par les bactéries intestinales. Les bonnes bactéries intestinales sont les mêmes chez tout le monde mais si l‘on examine certains caractères biologiques particuliers, les sortes de bactéries varient en grande partie d‘une personne à l‘autre.

Il est donc sensé de „nourrir“ les différentes espèces de bactéries prébiotiques de bactéries „étrangères“ en espérant qu‘ils s‘installent sur la muqueuse intestinale.

Les bactéries probiotiques, contenues dans le yoghourt par exemple, améliorent le milieu intestinal mais ne s‘installent pas sur la paroi intestinale. Le CGF a une action principalement probiotique et favorise donc la protection et la croissance des lactobacilles de l‘organisme, qui produisent l‘acide lactique. Si la population de germes est considérablement réduite, suite par exemple à une cure d‘antibiotiques, prendre l‘extrait CGF permet de quadrupler la division cellulaire des lactobacilles et ceux-ci se remettront plus rapidement de l‘attaque des antibiotiques.  

Etant donné que l‘être humain se trouve à l‘extrémité de la chaîne alimentaire, des métaux lourds et autres substances toxiques se trouvent presque en permanence dans ses intestins de nos jours. Ces substances néfastes arrivent dans les intestins soit directement avec la nourriture ou sous forme concentrée dans la bile, après être passées dans le foie. Idéalement, elles seraient éliminées dans les selles sans être réabsorbées au niveau de l‘intestin grêle. A cause de leur affinité avec les métaux lourds, les bactéries et champignons légèrement pathogènes s‘installent dans les intestins, débarrassant le corps des substances néfastes mais tout en envahissant la flore intestinale saine et produisant leurs propres substances toxiques.

Grâce à ses protéines hautement concentrées liant les métaux lourds, le CGF lie les substances néfastes et  en tant qu‘extrait prébiotique, évince les germes pathogènes. Il contient en plus l‘antibiotique de la Chlorella, grâce auquel la micro algue se défend directement contre les bactéries et les champignons. Elle est sans danger pour l‘organisme et offre des conditions optimales à la flore intestinale.

Le complexe de détoxification composé de protéines liantes et de métaux lourds ne peut être résorbé et, est éliminé avec les selles.

Ne pas mâcher suffisamment les aliments avant de les avaler, une alimentation pauvre en fibres, les substances toxiques, les antibiotiques sont tous des facteurs qui menacent entre autre l‘équilibre de la flore intestinale.

Si elle est endommagée, la flore intestinale luttera moins efficacement contre les substances favorisant le cancer, constamment produites dans les intestins, permettant ainsi au cancer des intestins de se former plus facilement.

 


Chlorella Green Gem

Chlorella BIO

Rejoignez-nous sur Facebook