Présentation des composantes du C.G.F.

Le terme qui se prête le mieux au phénomène CGF est „synergie“ car il s’agit effectivement de plus qu‘une somme de substances.

De nombreux chercheurs, convaincus par leurs observations que l’extrait a des effets très positifs contre le cancer, l’ont soumis à une analyse détaillée. Ils ont commencé par chercher les substances se distinguant des autres.

Parmi ces substances, on compte des glycoprotéines spéciales, par exemple l‘ARS2 (substance active antitumorale). Une glycoprotéine est composée de protéine et d'hydrates de carbone particuliers. Elles forment avec les glycolipides le composant principal de la membrane cellulaire. Les glycoprotéines servent également directement au système immunitaire. Les immunoglobulines responsables de la défense (IgG, IgM, IgA etc.) sont essentiellement composées de glycoprotéines. Le CGF contient différentes glycoprotéines qui freinent la formation des métastases et du cancer. Les chercheurs pensent qu’elles aident le système de défense du corps à reconnaître les cellules cancéreuses. De plus, elles aident le système immunitaire à lutter contre le cancer.

Il y a différentes protéines complexes solubles dans le CGF mais leurs effets exacts sont jusqu’à présent inconnus. Les fonctions vitales des vitamines solubles sont au contraire mieux connues.

La teneur en acides aminés du CGF est similaire à celle de la Chlorella. Un groupe de substances est particulièrement intéressant: les aminopeptidases. Ce sont des liaisons peptidiques spéciales de plusieurs acides aminés. Dans l’organisme humain, certains organes révèlent un taux élevé d’aminopeptidases: les reins, le foie, le cristallin et les cellules de la muqueuse intestinale. Les peptidases aminées contribuent au bon fonctionnement du métabolisme car ils catalysent les processus chimiques importants tels que les enzymes. Le CGF renferme beaucoup plus d’ aminopeptidases que la Chlorella.

Le CGF contient en outre une part considérable des protéines liant les métaux lourds et des substances absorbant les toxines de la Chlorella. Celles-ci sont toutes thermorésistantes et ne perdent rien de leur valeur malgré le processus d’extraction. Elles se trouvent en forte concentration dans l’extrait. Par conséquent, le CGF est également un excellent détoxifiant. Les chercheurs japonais en déduisent qu’il contient une série de substances similaires au gluthation, qui joue un rôle essentiel dans le métabolisme de détoxification du foie.

Plusieurs substances ont des effets similaires aux hormones de croissance des animaux et des enfants. Même jusqu’à un âge avancé, ces substances activent la régénération cellulaire si importante pour la santé. Ce sont ces effets, attribués aux hormones de croissance naturelles, qui sont également responsables de la croissance rapide de la Chlorella et qui ont donnés au CGF son nom: „Chlorella facteur de croissance“ (Chlorella Growth Factor).

Parmi les facteurs de croissance, on trouve les hormone peptidiques qui sont formées par divers polypeptides et d’hydrates de carbone. Lorsqu’elles arrivent aux récepteurs, elles stimulent l’activite du métabolisme, ce qui permet une croissance rapide.

La Chlorellane, l‘antibiotique naturel de la Chlorella, se trouve en forte concentration dans le CGF et elle renforce la barrière de défense naturelle des muqueuse.

La grande concentration des composants du noyau cellulaire, l’ADN, l’ARN et les nucléotides (entités formant l’ADN et l’ARN) dans le CGF octroie à celui-ci une place exceptionelle parmi les compléments alimentaires et extraits cellulaires. Les nouveaux-nés grandissent et se développent très rapidement en grande partie grâce au lait maternel très riche en composants cellulaires. Sans une quantité suffisante d’ADN et d’ARN, il est absolument impossible que les métabolismes vitaux du cerveau, des intestins et du système immunitaire puissent fonctionner correctement. Il faut pour vivre une vie longue et en bonne santé des quantités suffisantes d’ADN et d’ARN. Ils sont également désignés par long life factors (facteurs de longue vie). Le concentré contient en moyenne cinq fois plus d’ADN et d’ARN que l’algue même.

Les hydrates de carbone qui se trouvent sous forme de polysaccharides dans le CGF possèdent toute une série de fonctions très variées dans l’organisme humain, outre celles de combustible et de fournisseur d’énergie. Ils développent les activités immunologiques et favorisent différents mécanismes de défense du corps.

Des recherches sur les propriétés antitumorales des polysaccharides se sont avérées positives. Parmi ces polysaccharides stimulant le système immunitaire, figurent notamment le glucane, le mannane et l’hemicellulose. En plus de ses effets contre les tumeurs, le b-glucane soluble possède des propriétés qui régulent la glycémie et améliore la tolérance au glucose .

Finalement, vous trouverez ci-dessous quelques-unes des „perles“ qui rendent cet extrait si précieux:

  • glycoprotéines
  • vitamines solubles, en particulier celles du groupe B
  • minéraux
  • protéines solubles
  • acides aminés
  • aminopeptidases
  • protéines liant les métaux lourds
  • substances similaires aux glutathion
  • phytohormones et autres facteurs de croissances naturels
  • substances (douces) contre les bactéries, virus et mycoses
  • ADN, ARN et nucléotides le polysaccharide  stimulant le système immunitaire
  • et beaucoup plus!

Chlorella Green Gem

Chlorella BIO

Rejoignez-nous sur Facebook