La détoxification : plus importante que jamais!

Les substances toxiques ont d’innombrables effets néfastes sur les animaux et les êtres humains. Elles affaiblissent le système immunitaire et favorisent le cancer. L’eau potable de nos régions, dont on vante si souvent la pureté, n’est pourtant pas traitée de la meilleure manière partout. Le recours de plus en plus intensif aux insecticides et herbicides commence à se faire ressentir sur la qualité de l’eau potable. Pendant ce temps, les produits dérivés de ces pesticides ont atteint les nappes phréatiques, polluant ainsi notre eau potable à long terme. Des 10 000 substances toxiques qui existent, seules une cinquantaine sont régulièrement contrôlées, de sorte qu’un certificat d’analyses de l’usine de traitement d’eau en apparence en ordre, peut souvent être trompeur : on ne trouve que ce qu’on cherche ! Malgré les connaissances scientifiques approfondies sur le danger de la pollution grandissante et sur le cancer, de nombreux scientifiques et hommes politiques continuent à nier qu’un rapport de cause à effet existe.

En vue de ce danger presque quotidien – souvent invisible, c’est-à-dire qui ne peut être perçu avec nos sens – chacun de nous devrait essayer de se protéger, ainsi que ses proches, contres les substances toxiques de manière optimale, en prenant de la Chlorella et du CGF régulièrement. La Chlorella est capable de mobiliser les cellules macrophages produites par le système de défense du corps. Celles-ci deviennent plus efficaces contre les substances étrangères, dont les métaux lourds. Elles sont transportées aux organes de détoxification, par la lymphe.

Le glutathion est un enzyme de détoxification important, que les mammifères possèdent en grande concentration dans les cellules du foie. Le foie joue un rôle essentiel dans le système de détoxification de l’organisme chez les animaux et les hommes. Des chercheurs indiens ont observé que la Chlorella augmente le taux de glutathion dans les cellules et active de la sorte la détoxification par l’organisme. Il est probable qu’elle favorise le bon fonctionnement d’autres enzymes de détoxification.

L’algue circulaire fabrique des protéines de stockage très riches en souffre, la métallothionine, qui lie les métaux lourds. Elle est capable de produire différentes sortes de  métallothionine selon le type du métal lourd en question, qui sera ensuite évacué par l’urine ou les selles. Ces molécules liant les substances toxiques sont résistantes à la chaleur et aux différents solvants (et forment une composante du CGF)

Grâce à ces protéines de stockage (ou de transport), la Chlorella lie les métaux lourds dans sa membrane cellulaire et les stocke finalement dans le cytosol. Ce procédé se déroule que la Chlorella soit vivante ou pas. La membrane cellulaire sur laquelle sont fixés les métaux fait dès lors partie de la Chlorella et du CGF, ils sont indigestibles par l’homme et sont évacués. Des substances métalliques sont soustraites même de solutions hautement concentrées en métaux lourds. La micro algue a une très grande affinité avec les métaux néfastes tandis que les « métaux physiologiques » (les minéraux), comme le calcium et le magnésium, ne sont jamais liés peu importe leur quantité.

Outre son action de fixer les substances toxiques, la Chlorella favorise aussi indirectement la détoxification car elle contribue à la bonne santé des organes responsables de la détoxification. Les capacités de détoxification de l’être humain sont considérables lorsque le foie, les intestins, les reins, la peau et les poumons sont sains et fonctionnent bien. Ainsi, la Chlorella peut également constituer un apport inestimable à la détoxification du corps, si nécessaire de nos jours.


Chlorella Green Gem

Chlorella BIO

Rejoignez-nous sur Facebook